Avez-vous visité cette page ?
Grand Mont

 

Le climat

On est en Bretagne donc le climat océanique règne en maître absolu : hiver doux, été... Doux ! Par exemple, les fleurs du printemps sont déjà ouvertes quand chez moi elles se contentent de pointer le bout de leurs feuilles et en février le mimosa du voisin est déjà ouvert et embaume l'air et colore les environs d'un reflet jaune.

Heureusement, il y a sur le Golfe et plus particulièrement sur la presqu'île de Rhuys un microclimat : il y fait plus beau que partout ailleurs en Bretagne. Il n'est pas rare de voir un magnifique ensoleillement sur les plages quand Vannes est sous les nuages, voire sous la pluie.

On peut remercier pour cela la presqu'île de Quiberon...

Il y a moins de 800mm de pluie par an alors que Vannes dépasse les 900mm en 2008. Et que Brest et Quimper dépassent le 1300mm ! La moyenne des jours de pluie est différente d'une vingtaine de jour entre la côte et le fond du Golfe, ce qui explique cela... (40 avec Brest et quimper et plus de 50 avec les endroits les plus arrosés du Finistère). Et niveau température, 12,5° de moyenne annuelle (et 13 sur Quiberon et Belle-Ile, 11° de moyenne nationale, proche de 15° à Perpignan ou Avignon, 10° à Paris, 12,8° à Bordeaux Pas mal du tout donc...). Bon, oublions la courbe des températures maxi, j'ai dit doux... Malgré cette douceur, la neige s'est invitée durant quelques jours à l'hiver 2010-2011 mais malheureusement personne dans la famille n'a immortalisé cela.

D'un autre côté, vu le peu de sources, il est très difficile de mettre de côté de l'eau sur la presqu'île et du coup le coût au m3 est affolant : Privilégiez des équipements usant peu d'eau si vous ne voulez pas voir votre facture s'envoler

On peut voir sur les cartes d'insolation de Météo-France que cette région dépasse les 1900 heures en 2008 (seule la Vendée fait mieux dans l'Ouest avec plus de 2000 heures !) et le site Bretagne Environnement où j'ai trouvé tous ces chiffres indique une valeur supérieure à 1900 heures sur Saint-Gildas-de-Rhuys, Arzon, la presqu'île de Quiberon, les Iles d'Houat et Hoedic (mais pas celles du Golfe) ainsi que sur Locmariaquer et la région de Baden ! Et même un pic à plus de 2000 heures au dessus de la 4 voies, je pense vers Muzillac.

Ce micro climat permet entre autres de voir dans les jardins des mimosas ou des plantes tropicales que l'on n'imaginerait pas voir pousser en Bretagne... En effet, si on associe plutôt Bretagne et botanique avec choux-fleurs ou artichauts, on peut trouver dans le golfe ou sur la presqu'île des bananiers, des palmiers, des bambous et d'autres merveilles... Sûrement ramenés de leurs voyages par les marins au long cours... Pourtant il ne fait pas si chaud que cela, même pendant la canicule de 2003, et si le temps en s'y prête pas - fin de printemps pourri par exemple - la mer est rarement chaude (enfin, depuis un voyage à la Martinique, je suis devenu très difficile sur la température du bain : quand la mer ici est plus froide qu'une rivière là bas, je me contente d'y tremper le pied, cela fait du bien à ma cheville meurtrie !)

Il reste toutefois un moyen plus sûr que les bulletins de Météo France à la télé ou à la radio, sans avoir à interroger un marin local, de savoir le temps qu'il fera le lendemain, en se promenant le long de la côte : la vision des îles d'Houat et Hoëdic.

Pour paraphraser Proust parlant du Havre vu de Honfleur, si on voit distinctement Houat du port, c'est qu'il va pleuvoir et si on ne la voit pas... C'est qu'il pleut !