Avez-vous visité cette page ?
Ile d'Houat

 

Penvins

la chapelle de Penvins La chapelle au bout de la pointe vous dira peut-être quelque chose si vous regardiez France 3. Et oui, c'est elle qui annonçait la pub parfois...
la chapelle de Penvins

Curieusement, alors que toutes les infos touristiques mentionnent la présence d'une femme avec une quenouille et à la mine farouche, le panneaux au pied de la chapelle fait mention, en plus, d'un homme... Et ils n'hésitent pas à le nommer St Gildas.
Mais bon, ce même panneau identifie la femme en question avec la Ste Vierge !
Elle n'a pas trop l'air de grimacer sur ce vitrail, si ? Pourquoi d'ailleurs ces visages grimaçants ? Pour faire fuir une flotte d'Anglais - bien couards sur le coup, non ?

le vitrail de la chapelle de penvinsQuant au dragon (!), s'il vivait dans une grotte du village (grotte qui a depuis disparu), c'est du Grand Mont à St-Gildas-de-Rhuys qu'il a pris son envol pour Houat. D'ailleurs, le trou du Saint, sur la côte est sensé être l'empreinte de son pied sous l'effort pour faire envoler le dragon. Personnellement, je n'ai pas plus trouvé cette emprunte que celle laissée par St Michel au Mont Dol, histoires très ressemblantes d'ailleurs. Peut-être la même racontée différemment.

Est-ce là le rapport avec l'homme grimaçant ? En effet, la légende affirme que Gildas a capturé le dragon à l'aide d'une pelote de laine que l'animal avala et pour quelle lui reste au travers de la gorge (au sens propre et figuré) il l'avait transpercé avec une quenouille.

Et pour se débarrasser définitivement de la bête, il lâcha le fil pendant son bond et le dragon s'abîma en mer...

Mais ce n'est pas tout, St Gildas fut encore appelé entre Penvins et le Tour du parc pour se débarrasser d'une flotte de drakkars et des féroces vikings qui écumaient la région avec... Il ensabla la crique où mouillaient les navires et les vikings disparurent... La légende ne dit pas ce qu'ils devinrent, ni comment disparurent les bateaux...

la pointe de PenvinsConnue dans la presqu'île pour être venteuse (et c'est peu de le dire !) la pointe derrière la chapelle abrite un club de cerfs-volants. Sur la grande photo, les points entourés ne sont ni des taches, ni des mouettes, mais bien des cerfs-volants...