Avez-vous visité cette page ?
Grand Menhir

 

Locmariaquer (Locmaria-Kaër)

Locmariaquer, sur la presqu'île qui porte son nom ferme l'autre bras entourant le Morbihan, comme Arzon de l'autre côté du chenal sur celle de Rhuys. La ville comporte un grand nombre de mégalithes, certains sont très connus, comme le Grand Menhir.

Le village abritait des Vénètes, puis les Romains construisent à la place Dariorigum.

La première mention concerne le don à l'abbaye de Redon d'une ville du nom de Ker. Les Normands détruisent l'endroit comme toute la région au Xe.

Reconstruit, le lieu porte le nom de locmaria, puis une seigneurie s'installe, du nom de Kaër.

En 1548, Locmariaquer est détruit par la flotte anglaise. Ils s'y installent pendant deux ans vers 1761.

En 1790, Locmariaquer devient une commune.

On rencontre les appellations suivantes : Locmaria en Kaer, Kaer, Locmaria en Ker et Locmariaquer.

Un texte de 1082 fait déjà allusion à un sanctuaire de la Vierge (Loc-Maria-Kaër). Devenue église Notre-Dame (XI-XIIe), Elle a été fortement modifiée au fil du temps : Les vitraux sont récents puisqu'ils datent de 1960 !

La chapelle Saint-Michel (1749), édifiée par M. de Robien (de la famille du ministre ? ;o) ) à l'emplacement de l'ancienne chapelle, elle même construite à la place d'un temple gallo-romain dédié à Toutatis. En creusant les fondations de la chapelle Saint-Michel, on a trouvé quantité de pièces à l'effigie de César, une statuette d'Harpocrate (le dieu égyptien Horus enfant, fils d'Isis et d'Osiris. Rome adopta nombre de dieux de sa colonie égyptienne), une de Cupidon et une statue de Panthée (représentation divine comportant les attributs cumulés de plusieurs divinités), toutes trois en or.

La chapelle Saint-Pierre (1772), remaniée au XXe, rectangulaire, était construite pour le repos des âmes des naufragés.

De la pointe, on a une belle vue sur Port-Navalo, si proche et pourtant si loin par la route...